Dans un contexte économique morose, les articles sur la crise immobilière vont bon train.

N'oublions pas, et ayons toujours à l'esprit que l'immobilier est et restera quoi qu'il arrive une VALEUR REFUGE pour la grande majorité des français.

S'il on observe une baisse de la demande, ne nous y trompons pas, ce n'est pas l'immobilier en lui-même qui en est la cause, mais les établissements bancaires, qui ont augmenté leurs exigences en matière d'apport personnel (en moyenne, l'apport demandé est maintenant de 28%).

Mathématiquement, cela conduit à une baisse de la production de crédits, conséquence directe de la chute de solvabilité de nos clients (et non du niveau des taux, qui eux sont toujours bas).

Alors, comment agir devant cet état de fait?

Déjà, sachons diriger nos clients vers les courtiers (chez Biimm, nous avons le meilleur), car nombre de clients passent uniquement par leur banqueet ne font pas jouer la concurrence. Et c'est là le rôle du courtier, qui après avoir analysé le dossier, prospecte pour le client auprès des banques pour obtenir les meilleures conditions.Vous serez en plus quelle est la vrai capacité de financement de votre client.

Ensuite, le nerf de la guerre sera toujours le prix, surtout en cette période de surévaluation des biens.

Donc, en travaillant sur ces deux aspects, nous pouvons améliorer la solvabilité de nos clients, et donc relancer le nombre de crédits immobiliers.

                                                      NE PAS SUBIR , C'EST EVITER LA CRISE.

 

Bien à vous.

M@rc LORIN

C.Manager

Biimm.com

07.60.93.89.74

page créée le 23/04/2012
2 Commentaires.
BIIMM .com - 24/04/2012 12:20  
Les banques ont durci leurs conditions d'octroi, et le niveau de l'apport personnel en fait partie. La moyenne est bien de 28% du montant du bien, alors qu'on était à 23% au premier trimestre.
La frilosité des banque dans ce contexte morose les amène à revoir leurs conditions d'octroi, d'où la forte baisse du nombre de dossiers de crédits.
Il serait intéressant de connaître l'évolution du nombre de refus de dossiers par les banques.

Christophe VILAIN - Question - 23/04/2012 22:21  
Pourquoi les Banques demande elles plus d'apport aux clients ? 28% d'apport par rapport au prix du bien ?

Laisser un commentaire sur La crise de l'immobilier: INFO ou INTOX?.

Commentez pour enrichir, Respectez vos interlocuteurs, pas de promotion, ni d'url et pas de langage offensif ou diffamatoire. Merci !
Inscrivez vous sur Chaineo pour en savoir plus:
Mot de passe oublié | Annuaire villes | Annuaire rues | Cookies | Conditions générales d'utilisation

OK En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus